Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 13:39

Trente cinq chefs d’Etat (parmi lesquels Angela Merkel et le président mexicain) ont été espionnés par la National Security Agency, la désormais célèbre NSA. Pas de quoi se relever la nuit. Les grandes oreilles US fonctionnent à plein depuis longtemps. Sauf que cette fois, on apprend que les chefs d’Etat « amis » sont surveillés jusque dans leur vie privée. Imaginez une nuitée sauvage d’Angela Merkel retransmise en direct à Washington avec son en 3d assuré. Sachez qu’en ce moment même, Ies ordinateurs géants de la NSA sont en train de stocker ces quelques lignes et vos profils. Désolé, vous venez d’être repéré.

L’espionnage, en gros, on connaît. En revanche, les tentatives réussies ou pas d’assassinats de dirigeants de la planète mériteraient un peu plus de publicité. Les documents déclassifiés de la CIA indiquent que Fidel Castro a fait l’objet d’un peu plus de 600 tentatives d’assassinats allant du cigare explosif à la combinaison de plongée empoisonnée, d’une tribune bourrée de dynamite aux produits provoquant la chute de la barbe. Ce que l’on sait moins, c’est que ces dernières années des gouvernants sud-américains comme Hugo Chavez et d’autres ont fait l'objet d'empoisonnement à base de substances radioactives.

En l’espace de quelques mois plusieurs dirigeants sud-américains ont été hospitalisés alors que Hugo Chavez était au plus mal : Cristina Kirchner (Argentine) cancer de la thyroïde, Fernando Lugo (Paraguay) cancer lymphatique, Lula (Brésil) cancer de la gorge, Dima Roussef qui lui a succédé, cancer lymphatique.

On se souvient de l’hospitalisation à Paris de Yasser Arafat le visage ravagé par le mal. A l’époque, plusieurs médecins affirmaient déceler les symptômes d’un empoisonnement au polonium. Il y a quelques jours, un laboratoire suisse a retrouvé des traces radioactives sur les vêtements et le corps du leader palestinien. Un nouvel Edward Snowden, un jour peut être, nous en dira plus.

José Fort

L’Humanité cactus, 31 octobre

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens