Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 12:01

Le violent et unanime déferlement médiatique contre Valérie Treirweiler et son livre « merci pour ce moment » m’avait intrigué. Pourquoi une telle rage dans les commentaires ? J’étais décidé à ne pas ouvrir le livre ne voulant pas, comme toutes les bonnes âmes, sombrer dans le voyeurisme de l’intimité de l’alcôve et plaçant la « vraie » politique au dessus des ragots. Je m’alignais ainsi sur le politiquement correct, sur les défenseurs traditionnels de la sainte morale, sur l’hypocrisie ambiante permettant à partir d’extraits très limités de sortir la machine à détruire.

J’ai failli commettre l’erreur de ne pas ouvrir ce livre. En le refermant, je comprends mieux l’hystérique campagne de dénigrement contre Mme Treirweiler. Ce n’est pas seulement une femme bafouée, humiliée qui a écrit ces lignes sur « les cendres de son amour ». Il ne s’agit pas d’une vengeance, encore moins d’un règlement de compte. Ce livre qui aurait pu être intitulé « Le voyage d’une femme libre à l’Elysée » est une critique d’un chef d’Etat reniant ses engagements – « le changement a eu lieu. Pas celui que nous attendions »-, en pleine « dérive », érigeant des « murs qui finissent par s’abattre sur lui » et qu’elle « a vu se déshumaniser, jour après jour ». Cet ouvrage est aussi et surtout une charge implacable contre le système copains-copains entre politiques et journalistes (Christophe Barbier et la bande), contre la garde présidentielle rapprochée digne de l’époque monarchique, les retournements de vestes, les petits marquis aux « chaussures bien cirées », les menteurs, les petits calculs et les grosses embrouilles. Les Le Foll transformé en pitbull, Najat Belkacem rêvant de « puissance médiatique », Bartolone plus traître que lui tu meurs…

Valérie Treirweiler n’a pas oublié d’où elle vient : de la ZUP d’Angers, d’un milieu modeste et constate que « ce monde n’était pas fait pour moi ». Faudrait-il ne pas la croire, lorsqu’elle évoque un dîner dans sa famille et le commentaire de son compagnon déclarant « elle est quand même pas jojo la famille Massonneau » et en qualifiant les pauvres de « sans-dents ». Seulement de l’humour ? Faudrait-il ne pas la croire lorsqu’elle écrit que pour habiller ses enfants, elle sait aussi faire les soldes, qu’elle réserve sur internet des vacances à bas prix. Quant au « beau » monde, pour Valérie Treirweiler, c’est plutôt « un petit monde, bien jojo, bien bobo, au goût sur et raffiné, où les convives sont célèbres, où tout le monde vote à gauche mais ne connaît pas le montant du SMIC. Chez moi, pas besoin de notes rédigées par des conseillers pour le savoir, il suffit de regarder en bas de la fiche de paie. »

Alors qu’elle vient d’être répudié, son « meilleur souvenir des 20 mois passés à l’Elysée reste une sortie à Cabourg avec 5000 enfants du Secours populaire » et la visite de Julien Lauprêtre qui l’a aidé « à me remettre en marche ».

Valérie Treirweiler n’a pas oublié « le baiser de Limoges ». Comme d’autres, hommes et femmes, elle a vécu et vit l’épreuve de la rupture. Pas seulement. Elle qualifie son livre de « bouteille à la mer ». Elle témoigne surtout et depuis l’intérieur des pratiques du pouvoir et de ses serviteurs.

José Fort

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Un livre qui a fait couler beaucoup d'encre et qui a profité d'une grande euphorie de la part du public. Envie de creuser le sujet? Je vous invite à passer sur mon blog: http://christophelucius.fr/post/97058702816/plaidoyer-pour-valerie-trierweiler
Répondre
S
Je trouve ta contribution sur l'excellent livre de Valérie T Tip Top.
Je regrette que l'Huma n'ait pas publié cet article et globalement je trouve les réactions du PCF et de l'Huma trés empoulée, voire très gênée aux entournures parce que que Valérie Trierweiler prouve par A+B que Hollande comme Mitterrand est un homme de droite ultralibérale hyperatlantiste (et peut-être plus que Mitterrand). Et je pense que le PS est sur beaucoup de sujet plus à droite que l'UMP et que le FN sur de nombreux points (aussi parce que la fille Le pen est maline et sait profiter du vide idéologique qu'a laissé le PS mauis aussi et surtout le PCF hélas).
Je pense même que le livre de VT gêne encore plus le PCF dont je ne fais plus parti depuis 1997, depuis que l'Huma a nié le samedi matin de l'ouverture de la fête de l'huma la privatisation de France Telecom où je travaille.
En fait je pense que l'affaiblissement du PCF et de la CGT sont dus à la stratégie initiée par Hue et que Buffet et Laurent n'ont pas fondamentalement remis en cause et parfois amplifiée.
Le PCF et l'Huma se concentrent sur le sociétal pour ne pas gêner le PS et EELV : mariage pour tous, immigration, antiracisme (l'article sur le site du PCF qui appelle à soutenir Taubira et Belcacem est trés maladroit et dévoile la vraie stratégie du PCF de protèger le PS comme parti de gauche alors que Belcacem et Taubira ont soutenu les magistrats qui ont condamné les militants CGT/PCF de Roanne.....qui avait refusé les enregistrement génétique, etc..

Idem sur le discours abscon de la CGT et du PCF sur les nationalisations ou renationalisations des services publics pour lesquels sont une trés grande majorité de Français: le PCF dit qu'il est contre l'Etatisation et la collectivisation , et rejoint en cela le discours bobo ultralibéral du PS et d'EELV.
Idem sur l'Europe et l'Euro: le PCF et la CGT étaient contre l'UE quand une majorité de Français étaient pour (sous De Gaulle, Pompidou et Giscard) et pour l'UE et l'Euro quand une majorité de Français sont contre. Idem sur la concurrence, le protectionnisme, a politique industrielle: cela donne un discours abscon, illisible, inaudible et cela donne 6% des voix au PCF et 25% au FN aux Européennes.
Jamais Duclos,n Leroy ou Marchais n'auraient cutionné de tels articles.
Le résultat catastrophique des municipales et des Européennes pour le PS et le PCF (le niveau des élus est inférieur au début des années 30) prouve que se postionnement met le PCF dans le même lot ultralibéral droitier hyperatlantiste que le PS et EELV.
Je pense aussi qu'une part importante du vote actuelFN qui va encore monter est du à la stratégie du PCF qui tout ebn étant un vrai parti de gauche, dit que le PS est aussi un parti de gauche et donc les électeurs de gauche mécontents du PS ne votent pas pour le PCF mais pour le FN qui parle trés insidieusement d'UMPS.
Le PCF devrait hélas parler d'UMPSFNEELV....
Répondre
H
J'ai lu avec intérêt votre propos. Permettez mon point de vue sur le sujet:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/10/la-france-qui-se-leve-tot-ou-tard.html

Bien à vous
Répondre
S
Entièrement d'accord avec toi, et je regrette que l'Humanité et le PCF n'invite pas VT à signer son livre à la fête de l'Huma.
Répondre
L
«Alors qu’elle vient d’être répudié...»
Je relis les articles pour un prix raisonnable. Je ne suis pas une machine, mais je ne laisse rien passer.
Répondre

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens