Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 15:02

Extrait d’une interview accordée à « l’Humanité » en 1996. Toujours d’actualité et pas seulement pour l’Italie.

JF

« Au cours de ce dernier quart de siècle, le capitalisme a su s'adapter. Sa victoire ne peut en aucun cas être uniquement attribuée au seul totalitarisme stalinien. Il est dû aussi à l'incapacité du mouvement ouvrier occidental de comprendre à temps l'innovation capitaliste.

La classe ouvrière a subi une grave défaite. Elle a subi la déchirure de son bloc social, de son système d'alliances, de sa culture.

Je suis convaincu qu'en cette fin de siècle certaines formes de la politique initiées par la gauche sont achevées. Le mouvement ouvrier du XXe siècle a inventé une relation entre la vie et la politique qui ont transformé l'existence de millions de personnes. Pour un grand nombre de femmes et d'hommes, la politique est devenue une action quotidienne.

Aujourd'hui, la politique de masse est en «décomposition». Les résultats désastreux du totalitarisme soviétique ont alimenté et accéléré ce processus, cette «décoloration» de la politique. Toutefois, les racines de ce processus se résument dans les mutations introduites dans l'accélération du capitalisme productif. Il faut regarder la réalité en face, «lire» clairement les grandes mutations sociales et se rendre compte que la gauche ne réussit pas encore à s'auto-analyser sous l'oeil impitoyable d'un microscope. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens