Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 10:17

Le chef du service politique de France2, Mme Nathalie Saint-Cricq est connue pour être entièrement dévouée aux différents pouvoirs, ceux d’hier comme celui d’aujourd’hui. Lundi soir au journal de 20h, elle a franchi un nouveau pas dans son déversement de bile à l’égard de la CGT à propos du mouvement social en cours.

"C'est une radicalisation et une technique révolutionnaire bien orchestrée ou comment paralyser un pays malgré une base rabougrie et même si le mouvement s'essouffle", a déclaré Mme Nathalie Saint-Cricq ajoutant :

"La CGT de Philippe Martinez veut tout faire sauter quand celle de Bernard Thibault laissait toujours une petite porte entrouverte et quand la CFDT a choisi depuis plusieurs années la voie de la réforme négociée. Une stratégie de la CGT justifiée par un score d'adhésion en chute libre. Un pari risqué puisque jouer l'explosion sociale, c'est prendre la responsabilité qu'il y ait un accident, un blessé ou un mort et prendre le risque de se mettre à dos l'opinion publique. Enfin, exiger le retrait de la loi Travail, c'est jouer un va-tout qui n'a pratiquement aucune chance d'aboutir. »

La dame en question a bien entendu oublié de préciser que les grèves sont votées en Assemblées générales des salariés et non pas depuis un bureau de la CGT. Quant à l’essoufflement du mouvement, on le cherche vainement.

En janvier 2015, Nathalie Saint Cricq avait lancé toujours au journal de 20h un appel à la délation en invitant les téléspectateurs à "repérer tous ceux qui ne sont pas Charlie".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Taupin Michel 25/05/2016 12:27

Il y a des chiens de garde médiatiques qui ont la rage... D'autant plus enragés qu'ils se rendent compte qu'ils ont de plus en plus de mal à faire gober leurs détestables mensonges.

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens