Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 19:30

Ma chronique sur Radio Arts-Mada (tous les lundi en direct à 19h15)

La société française est malade. Très malade. Voici un florilège non exhaustif d’événements illustrant l’état inquiétant dans lequel s’enfonce la France. A mettre à l’actif de la caste politico-médiatique de droite et du pouvoir actuellement en place.

A Nice, où sa mère a été assassinée la veille, une jeune parisienne mère de famille comme on dit de la deuxième ou troisième génération a pris le premier avion grâce l’aide du personnel d’Air France pour se recueillir sur le lieu du crime. Une vieille bourgeoise endimanchée ou plutôt enguirlandées lui lance sur la Promenade des Anglais : « Rentrez chez vous ». Ignoble.

Toute honte bue, le Front national annonce, je cite, « qu’après les événements survenus à Nice, le FN enregistre de très nombreuses adhésions. » Charognards.

Le président de la région Rhône-Alpes le sinistre Wauquiez aux allures de gauleiter, second de Sarkozy à l’UMP, propose que la dénonciation à la police, je dis bien « dénonciation », d’un « musulman extrémiste » soit immédiatement suivie d’un emprisonnement préventif. Il ne précise pas si, comme au bon vieux temps de la milice, les lettres anonymes seront acceptées. Sordide.

Plusieurs députés et responsables de droite et du PS invitent le gouvernement français à s’inspirer de l’expérience d’Israël en matière de lutte anti terroriste alors que les dirigeants israéliens affrontent, oui affrontent, un peuple colonisé, spolié, martyrisé qui en ce moment se défend avec des couteaux contre une armée suréquipée. Infâme.

A Marseille, une femme entièrement voilée veut retirer son passeport. L’employé refuse, à juste titre et conformément à la loi, de lui remettre le document tant qu’il ne verra pas le visage de la dame en question. Refus, menaces du mari contre l’employé. Inacceptable. On n’avance pas masqué dans notre République. Dans les mairies comme dans les manifestations.

Les responsables d’un centre aéré de Reims distribuent une note aux parents demandant aux filles de porter un short sous leur jupe pour éviter les « comportements déplacés des garçons. Bêtise crasse ? Pas seulement.

Dans le Val d’Oise, un jeune noir sportif est mort après une altercation avec les forces dites de l’ordre. Version officielle : « il était malade. » Une scène qui en rappelle d’autres, aux Etats-Unis où la chasse aux jeunes noirs est une pratique courante.

Le rectorat de Bordeaux proposait il y a peu aux collégiens de travailler un exposé comme si ils étaient chargés par Goebbels de préparer un discours d’Hitler visant à dynamiser les troupes nazies pendant les combats à Stalingrad. Nauséabond.

Sur la plage de Cronesty à Arzon dans le Morbihan, des commerçants ont démonté le stand itinérant de la CGT consacré aux saisonniers et menacé les militants syndicaux, les grèves et manifestations ayant affaibli, disent-ils, leurs chiffres d’affaires. Permettez moi un conseil : si vous êtes dans le coin, évitez d’aller donner vos sous aux commerçants d’Arzon.

La loi dite sur le travail a été adoptée à coup de 49,3. Je rappelle un des articles. Je cite : « lorsqu’un accord d’entreprise est conclu en vue de la préservation ou du développement de l’emploi, ses stipulations se substituent de plein droit aux clauses contraires et incompatibles du contrat de travail, y compris en matière de rémunération et de durée du travail. » Bientôt, certains regretteront leur passivité devant une telle atteinte aux droits des salariés. Réveils difficiles en perspective.

C’est tout ? Non, le temps n’est pas à rester l’arme au pied. Il y en a qui se bougent. Tenez, par exemple : les jeunes qui ont collé l’autre soir dans plusieurs villes du Val de Marne des affiches qu’ils avaient confectionnées eux-mêmes appelant à la manifestation du 15 septembre prochain contre la loi scélérate ; ou encore l’hebdomadaire « Le Patriote » de Nice qui refuse en première page que, je cite, « la colère se transforme en haine ».

La France, la belle, la rebelle, la digne, la courageuse est toujours là. Nous en sommes.

Partager cet article

Repost 1

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens