Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 12:38

Il aurait pu être le « Mujica » français, à l’instar de l’ancien président de l’Uruguay, le rassembleur, l’homme de la gauche, la vraie, celle de la justice sociale, du respect de l’autre, de la solidarité. Il en a toutes les qualités : le talent, la culture, l’intelligence, la présence. Avec deux défauts : la suffisance et l’arrogance.

Jean-Luc Mélenchon s’est autodétruit. Certains rappelleront son admiration pour François Mitterrand, d’autres son passé trotskyste, sa complicité amicale avec Lionel Jospin. Ceci explique peut être cela. Pourtant, l’explication première n’est-elle pas dans l’égo démesuré du personnage et son anticommunisme camouflé, selon les circonstances, et revenant régulièrement à la surface ? L’inverse de Mujica.

Un micro caché l’avait surpris à la fin d’une émission de radio déclarant que les communistes « il en a rien à foutre ». Puis, des amabilités à l’égard des cocos parisiens, des « pleutres », selon lui. Et récemment d’affirmer concernant les récentes élections législatives en Espagne : « Du moins suis-je débarrassé des parallèles à propos de l’alliance avec les communistes qui semble avoir coûté si cher à Podemos. » Cerise sur le gâteau, une perle : « L’Europe, on la change ou on la quitte », à la manière de Sarkozy « La France tu l’aimes ou tu la quittes ». Il y a entre ces deux hommes d’étranges convergences. Dans la forme, s’entend.

Dommage. J’en connais plus d’un qui, comme moi, sur la base d’objectifs discutés et partagés n’auraient pas hésité à travailler pour le succès de la candidature Mélenchon dans le cadre d’un front de gauche élargi. Trop tard. L’homme s’est dévoilé.

José Fort

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Denys 09/09/2016 13:39

Si l'on regardait plutôt le programme du candidat, la manière dont celui-ci s'élabore à l'écoute de spécialistes qui ne sont pas ces experts patentés dont la télé remplit ses plateaux, cette intention qu'on ne peut pas lui reprocher de mettre en place une constituante, etc.?
Alors, que l'homme ait un ego un peu fort (qui pourrait se mettre devant les micros des "chiens de garde" sans en avoir un peu ?), je veux bien le croire, mais qui d'autre pour autant va au devant du peuple là où il se bagarre, dans les usines en grève etc. sans que la télé braque ses projecteurs sur lui ?

RougeTremiere 06/09/2016 21:28

Est-ce une blague cet article ? C'est tout ce qu'il y a pour "justifier" un refus de participer à la dynamique ? Une coquille vide... Je ne suis pas pro Mélenchon mais enfin, c'est lui qui a les meilleurs atouts pour représenter toute la vraie gauche en 2017. A un moment, faut arrêter le délire quoi ! Lol.

José Fort 06/09/2016 21:40

C'est quoi " la vraie gauche".

geroges 06/09/2016 14:49

ou la chance perdue d'écrire quelque chose de productif. Perso je n'ai pas envie de voter pour le connard qui sortira de la primaire organisée par le PS, dommage que le PCF ait choisi cette option...

José Fort 06/09/2016 15:48

Les gens masqués dans les manifs et sur internet: un manque de courage.

José Fort 06/09/2016 15:44

" Le PCF… ai choisi cette option? Sur quoi vous basez-vous? Sur rien où sur des rumeurs Moi, je dis simplement ni primaire, ni Mélenchon. Quant à "quelque chose de productif", je vous invite à vous exprimer et non d' ânonner

gilbert moser 06/09/2016 14:35

ben voila t'as enfin trouvé
la raison de continuer dans les alliances prônées par la direction du parti pour garder quelques strapontins offerts par le PS.

gilbert moser 06/09/2016 14:41

ben voilà t'as enfin trouvé la raison de suivre la ligne prônée par la direction du parti pour quelques strapontins offerts par le PS .On va rigoler à la fête de l'Huma ,j'attends avec impatience le numéro d'équilibriste du discours sur la grande scène de p Laurent

Ricchi 06/09/2016 14:12

JLM s'est dévoilé en fait depuis longtemps, depuis 1992 où il vota OUI au traite de Maastricht...

RougeTremiere 06/09/2016 21:31

Dans ce cas il n'aurait pas voté contre la monnaie unique et n'aurait pas activement fait campagne en 2005 au moment du referendum... Là encore, faudrait voir à ne pas se complaire dans des idées fixes qui n'expliquent en rien un refus de participer à la dynamique pour 2017...

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens