Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 19:26

Ma chronique sur Radio Arts-Mada

(Tous les lundi en direct à 19h15)

Ne vous inquiétez pas. Je ne vais pas me risquer à des appréciations sur les Jeux Olympiques, son déroulement, les résultats ou encore les âneries des commentateurs du service public. Un mot quand même sur ces derniers. Ce ne sont pas des aigles, c’est certain. Surtout, beaucoup d’entre eux tètent à droite, sinon plus. Ceci explique cela.

Je veux plutôt m’arrêter un instant sur le palmarès des athlètes français : excellent. Et pour la plupart de ces jeunes gens, une remarquable tenue faisant honneur à leur pays, si l’on excepte la foire d’empoigne chez les stars de la natation et quelques mauvais perdants brocardés à juste titre dans la presse nord-américaine.

Permettez-moi une interrogation : avez-vous noté que dans ce contexte de victoires sportives et humaines, on se pose moins de questions sur la couleur de peau ou la religion des athlètes? Nombre d’entre eux, bien français, ont des parents ou des grands parents venus d’ailleurs. On leur prête les qualités de courage, de travail, de respect du drapeau tricolore en laissant de côté le reste. Une bonne nouvelle pour nous, une mauvaise pour tous ceux qui tentent de nourrir la haine entre Français. La France métissée, c'est la France unie qu’on aime.

Une dernière réflexion. Je n’ai pas utilisé à propos des parents des athlètes la formule qu’on entend à foison : « d’origine étrangère ». Ne pensez-vous pas qu’ils doivent en avoir ras-le-bol les Mohamed et les Fatima de toujours être présentés « d’origine Magrébine ou africaine » alors que nés en France, éduqués à l’école de la République et travaillant dans ce pays hier plus tolérant et accueillant ?

Ma conclusion, je la tire d’un article de Laurent Sagalovitsch qui écrivait sur son blog/Slate, je le cite : « Que nous soyons musulmans, catholiques, juifs, athées, nous représentons à travers nos parcours variés la vraie richesse de ce pays qui sans l’apport de nos différences, ne serait plus qu’un dépotoir désolé, un cimetière à l’abandon crevant de solitude dans l’enfer de son identité consanguine. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens