Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 16:42

Philippe Karsenty, vous ne connaissez certainement pas. Ne regrettez rien. Le personnage, maire adjoint de Neuilly sur Seine chargé des nouvelles technologies, dispose d’un fonds de commerce qu’il active régulièrement : des poursuites judiciaires – depuis plus de dix ans - contre France 2 et son correspondant à Jérusalem,  le très professionnel Charles Enderlin, accusé à tort d’avoir truqué un reportage sur la mort d’un enfant palestinien.

M. Karsenty affiche une autre ambition : celle de devenir au mois de juin prochain député de la 8eme   circonscription des Français résidant à l’étranger (Israël,  Italie, Grèce, Saint Siège, Saint Marin, Malte, Chypre, Turquie). La semaine dernière, il participait à une réunion à Jérusalem devant une cinquantaine de personnes avec pour thème « les mensonges et la propagande des élites médiatiques et politiques qui diabolisent Israël ».

Cet élu de la ville dont le premier magistrat fut naguère le candidat sortant à la prochaine présidentielle se distingue par le sens de la mesure. Florilège recueilli l’autre soir à Jérusalem. Chirac « adore les juifs morts », Mélenchon est un « nazillon », Eva Joly une « vert-de-gris  (le surnom des soldats allemands lors de la second Guerre mondiale), Nicolas Sarkozy étant un « incompétent, superficiel et inculte ». Mais alors s’exclame un des participants « pour qui allez vous voter le 22 avril » ? Sans rire, l’impétrant assure que malgré le soutien de Sarkozy  à la « politique médiatique anti-Israël » et « la reconnaissance de Stéphane Hessel »,  il votera pour le président sortant préférant ainsi la « grippe » à la « peste ou le choléra ».

La salle applaudit. Puis s’enflamme lorsque M. Karsenty affirme  que peuple palestinien n’existe pas, que la Cisjordanie et la Judée-Samarie sont bien des territoires occupés mais illégalement par des squatters arabes. Un conseil : si par pur hasard vous croisez Philippe Karsenty, changez de trottoir.

José Fort

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens