Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 09:44

Résumons-nous sur les récentes prises de position du parti socialiste français qui pourrait, si son candidat arrivait aux commandes de l’Etat, devenir orientations gouvernementales.

En politique intérieure, pas question de revenir sur les retraites, de simples aménagements étant annoncés ; sur la dette, des efforts seront demandés à tous, un peu plus pour les plus riches, pas plus qu’un peu plus. En politique européenne, à l’image du groupe socialiste à Bruxelles, aucune modification n’est prévue, le comble de l’hypocrisie étant atteint lorsqu’un ténor PS affirme « député grec je vote le plan d’austérité, député français je suis prêt des indignés grecs. » Quant à la nomination de Mme Lagarde à la direction du FMI en remplacement de DSK, le PS a exprimé son accord.

En matière de politique internationale, les députés socialistes à l’exception de Henri Emmanuelli votent  en faveur de la poursuite des bombardements sur la Libye, demandent d’accélérer le retrait des troupes françaises en Afghanistan dont la présence  dans ce pays avait été décidé par le gouvernement Jospin, ne trouve rien à critiquer dans l’opération française en Côte d’Ivoire. Bref, en politique intérieure comme en politique internationale, aucune rupture n’est affichée avec la politique de Nicolas Sarkozy et du Medef.

Une chose est certaine : si le rapport des forces à gauche n’évolue pas en faveur du Front de gauche, la politique que subiront les Français sera similaire, à quelques nuances près,  à celle que Nicolas Sarkozy applique en plein accord avec la majorité socialiste au parlement européen.

 

José Fort

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
<br /> Est-il sérieux d'escompter que l'opinion évolue en faveur d'un Front de Gauche cornaqué par un socialiste maastrichien,politicien sans scrupule dont l'objectif évident est sa propre carrière avec<br /> un poste de ministre dans un gouvernement de "gôche" ? Ne serait-il pas plus sérieux qu'un Parti communiste retrouvant ses sources marxistes d'analyse et la voie des luttes de classes se fasse<br /> entendre lui-même clairement,nettement,autrement que dans l'ouate des collectifs et groupuscules qui l'étouffent jusqu'à son asphyxie ? Roquet<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens