Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 13:14

Le congrès du parti communiste cubain se tient du 16 au 19 avril à La Havane.  Une Ile dite « Grande »  où vivent seulement près de 12 millions d’habitants, une révolution datant d’un peu plus de 50 ans, un embargo économique décrété par les Etats-Unis depuis un demi-siècle, des dirigeants historiques toujours populaires mais vieillissants, un pays du Tiers monde fournissant ce qu’il y a de mieux en matière de santé et d’éducation, bref un cas unique réfléchissant à son avenir prenant en compte les réalités du monde en ce début du XXI e siècle.

Deux questions seront placées au centre des débats des communistes cubains : l’orientation de l’économie jusqu’en 2015 et le renouvellement des cadres à tous les niveaux.

L’économie ? Pas facile à ficeler lorsque pèse encore l’embargo. Mais alors que conseillers en tous ordres, économistes cubain dits « modernes » ou « conservateurs » viennent de confronter leurs positions au cours de 55.000 débats ouverts dans l’ensemble du pays, c’est une « voie cubaine socialiste » qui semble obtenir l’assentiment de la majorité. Les « voies » chinoises ou vietnamiennes, c'est-à-dire l’ouverture au tout capitalisme ont été rejetées par les communistes cubains qui veulent une économie « plus efficace » mêlant l’économie privée à celle de l’Etat : plus de souplesse, plus de rentabilité, plus de formation et de responsabilité, « un socialismo a la cubana ». A voir dans le détail.

La question des dirigeants ne peut être écartée. La plupart des premiers responsables ont l’âge de la révolution plus vingt ans, au moins. Le temps est venu de procéder aux changements à tous les niveaux du parti et de l’Etat. La nouvelle génération est prête. Elle affiche la mixité des sexes et de la couleur de peau, une éducation et une formation de haut niveau et une volonté d’adaptation à la modernité sans renier les acquis révolutionnaires. On comprend la prudence des vieux dirigeants : passer la main n’est pas chose simple. Mais s’ils n’organisent pas et vite leur succession, la vie tout simplement tranchera pour eux.

José Fort

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dici 24/04/2011 12:46


Les "anciens" restent pourquoi pas mais où est la relève pour un socialisme du 21ème siècle?
Un peu d'appréhension pour l'avenir, de la déception sans doute aussi.
Hâte de lire votre analyse sur ce congrès.


Bernard Trannoy 21/04/2011 11:09


Le silence du PCF sur Cuba me pose question - Le PCF serait-il en voie d'intégration au système dominant occidental ??? Voir l'attitude très peu courageuse de ses élus au parlement européen.


Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens