Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 17:57

Voici un conseil que Mme Merkel et M. Hollande devraient susurrer à l’oreille des autorités d’Athènes pour combattre la dette hellénique : arrêt immédiat des achats d’armes. Et puisque nous ne sommes pas avares dans notre souci d’aider ces deux personnalités en vue d’inviter la Grèce aux économies, voici l’argumentaire.

 

Est-il bien raisonnable pour la Grèce de consacrer près de 8 milliards d’euros à l’armement (plus de 3% du produit intérieur brut)? En pourcentage, le budget militaire de la Grèce est ainsi le plus élevé des pays de l’Union Européenne et le second, après les États-Unis, des pays membres de l’Otan. La Grèce dépasse ainsi le Royaume-Uni (2,7%), la France (2,5%), l’Allemagne (1,4%) et vient derrière les États-Unis (4,7%). 

 

Est-il justifié que la Grèce reste le premier importateur d’armes de l’Union Européenne? Au cours des cinq dernières années, elle a importé pour 3,4 milliards d’euros d’armes conventionnelles. Le pays se classe ainsi, sur la même période, au 5e rang des pays importateurs d’armes dans le monde, derrière l’Inde, la Chine, la Corée du Sud et le Pakistan.

 

Est-il convenable que la Grèce achète principalement des armes à l’Allemagne, aux États-Unis et à la France se plaçant au premier rang des clients militaires de l’Allemagne et au troisième de la France ?

 

Est-il justifié que la Grèce continue d’acquérir à prix d’or des F-16 aux États-Unis et des Mirages 2000 à la France ainsi que des sous-marins à l’Allemagne et des frégates à la France ?

 

Est-il normal que dans le même temps les dépenses en Grèce consacrées à la santé et à l’éducation, selon l’OCDE, soient bien inférieures à celles de la France et de l’Allemagne ?

 

Mme Merkel et M. Hollande, étrangement, font silence sur le commerce des armes avec la Grèce. Comme ils sont extrêmement discrets sur les fortunes grecques amassées en Suisse et dans les paradis fiscaux. Il est plus aisé, il est vrai, de s’attaquer aux plus faibles.

 

José Fort

L’Humanité cactus

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens