Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 15:27

 

Depuis dimanche soir, les forces armées françaises du détachement  « Licorne » bénéficiant de la « couverture » de l’appendice de l’Onu en Côte d’Ivoire pilonnaient la résidence de Laurent Gbagbo au nom de la "protection" des populations. Lundi, en début d’après-midi, elles capturaient le président sortant et le remettaient aux hommes d’Alassane Ouattara à l’hôtel du Golf, des  « rebelles » connus pour leurs exactions dans d’autres régions du pays. Il s’agit d’un enlèvement  rappelant des actes similaires perpétués par le colonialisme français, notamment en Algérie, d’une provocation aux conséquences incalculables sur le continent africain. Une nouvelle tâche sur la France et son peuple.

Quelle que soit l’opinion que l’on puisse avoir sur le parcours de Laurent Gbagbo, les agissements de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement - au service des grandes fortunes à l’instar du groupe Bolloré installé dans ce pays -  constituent une insulte aux peuples d’Afrique. La France et les Français risquent de le payer très cher.

José Fort

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens