Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 19:29

Un article publié dans l’Humanité Cactus du 8 décembre

Larme batavique

Elle venait d’annoncer une nouvelle réforme des retraites avec l’allongement des cotisations, la cessation des activités repoussées à 66 ans, la fin des acquis pour les mères au foyer et plus généralement pour les femmes; elle déclarait que « la rigueur » exigée l’épuisait « psychologiquement ». Puis, tout à coup, elle a fondu en larmes devant les caméras. Elsa Fornero, professeur à l’université de Turin, réputée « femme de fer », ministre des Affaires sociales du gouvernement de Mario Monti n’aurait pas supporté, dit-on, l’énormité des « sacrifices » demandés aux simples citoyens, à ceux d’en bas. Le Président du Conseil, Mario Monti lui a gentiment tapoté le bras, comme sait le faire un homme pieux à la pudeur monacale brisant ainsi le temps des orgies romaines, des soirées bunga-bunga où les cover-girls pouvaient devenir parlementaires nationales ou européennes, selon leurs exploits. Autre temps, autre manière.

Nous allions tomber dans le piège de la sensiblerie télévisée, lorsque la nouvelle est tombée : Mme Elsa Fornero occupe le poste de vice-présidente du conseil de surveillance de la banque Intesa Sanpaolo. Une banque qui s’attend au cours du quatrième trimestre de cette année à un gain financier exceptionnel d’1 milliard d’euros et qui en fera profiter, assure-t-elle, tous ses actionnaires et dirigeants parmi lesquels Mme Elsa Fornero. C’est à ce moment précis qu’un de mes proches m’a posé la question : « Connais-tu la larme batavique, une spécialité de Mme Fornero » ?  Et de m’expliquer que la larme batavique est une goutte de verre obtenue en laissant tomber le verre en fusion dans l’eau ; la surface en est très dure, mais si l’on en brise la pointe, elle se réduit en poussière.

Allez, circulez : croire les promesses et les larmes des dirigeants italiens et plus généralement européens, c’est comme tenter de vendre des glaçons aux esquimaux.

José Fort 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens