Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 14:03

 

 

L’implacable  austérité mise en place Outre-Rhin serait  l’exemple à suivre, selon le Medef et ses représentants encore au pouvoir. Un modèle français reste à construire prenant en compte la réalité du monde, le bien être des salariés et des retraités, une véritable justice sociale.

 

 

Ce n’est pas nouveau. Depuis des lustres, le patronat et les gouvernants français vantent les « modèles» étrangers face au « modèle » français prétendument inefficace et dépassé pour tenter de mieux faire passer la pilule de l’austérité, de la casse des acquis sociaux et des services publics.

Souvenez-vous. On nous a vendu le « modèle » japonais et la flexibilité. On nous a soufflé l’exemple anglais en cachant l’explosion de la misère dans ce pays sinistré. Plus récemment, on nous a repassé le plat danois et sa semi-flexibilité. C’est une manie de la droite française. Il faut chercher des modèles ailleurs. Dans les années 1930 déjà, le modèle allemand faisait fureur face au Front populaire. La situation actuelle n’a rien  de commun avec la montée du nazisme, mais force est de constater qu’on nous affiche une fois encore l’exemple allemand. Il y a dans cette attitude, écrit le site « Agora Vox » « une filiation historique, pour certains, d’une forme de détestation nationale, pour d’autres d’un rejet de l’héritage révolutionnaire ou pour d’autres encore une simple volonté de normalisation de la France. »

C’est quoi ce modèle allemand made 2012 ? Comme l’écrivait récemment Bruno Odent dans « l’Humanité », « ce modèle souffre d’un défaut majeur : il est détesté par l’immense majorité des citoyens allemands ». Ce journaliste, spécialiste de l’Allemagne, prenait appui dans sa démonstration sur une enquête d’opinion réalisée par l’IFOP. Des résultats étrangement passés sous silence en France. Selon l’IFOP, une majorité écrasante de citoyens allemands (73%) affirme qu’elle vit dans une société injuste. 53% d’entre eux  considèrent que leur niveau de protection sociale (assurance chômage, retraite et maladie) n’est pas satisfaisant. 64% déclarent que le système d’éducation et de santé ne fonctionne pas bien et 67% estiment que « le versement des retraites n’est pas assuré pour les vingt prochaines années ». 86% des Allemands indiquent qu’ils effectuent les achats de produits alimentaires dans les magasins hard discount de type Lidl (contre 43% des Français).

La part des salaires dans la valeur ajoutée (l’ensemble des richesses nouvelles produites par le pays) est passée de 78% en 1994 à moins de 60% en 2010. Un salarié sur trois n’a plus de contrat à durée  indéterminée, la TVA est passée de 16% à 19%, la croissance est annoncée en baisse tout comme les exportations, la demande intérieure étant dans l’incapacité de prendre le relais. Dans le même mouvement, les allocations parentales et de chômage ont subi une réduction sans précédent tandis que près de 20.000 postes de fonctionnaires ont été supprimés pour la seule année 2010. C’est ce modèle  que l’on nous présente comme l’exemple à suivre.

Le modèle français reste à construire prenant appui sur notre héritage social, culturel et économique. Bien entendu, il serait ridicule de refuser par principe tout exemple venu de l’étranger.  Mais, souligne « Agora Vox », « il y a une différence essentielle entre s’ouvrir intelligemment aux expériences extérieures et prétendre reproduire un modèle étranger par définition propre à un contexte national ». Surtout que, contrairement aux idées répandues, le « modèle » en question commence à prendre l’eau.

José Fort

« Vie Nouvelle » février 2012

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Excellent article. Mesuré, étayé, intelligent et c'est beau l'intelligence. Mais il ne faut pas s'etonner de ce que les grandes industries et leurs porte-paroles, qui sont aujourd'hui aux mains de<br /> la "phynance", se battent pour leurs privilèges. Il faut les combattre, et comme tu le fais, apporter des arguments et des faits irréfutables pour montrer la fausseté de leur politique.
Répondre

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens