Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 17:08

 

 

 

On vit une époque formidable. Figurez-vous que le régime assassin du Syrien Bachar Al-Assad est placé sous contrôle. Ne haussez pas les épaules : une mission de la Ligue arabe ne séjourne-t-elle pas dans ce pays où les tanks tirent à vue sur les manifestants ? A la tête des « enquêteurs », un militaire de haut rang, un homme de terrain : le général soudanais Mohammed Al-Dabi. En voilà un qui en matière de droits de l’homme en connaît un rayon.

Promu chef du renseignement militaire au Soudan après le coup d’Etat du président Omar Al-Bachir, Mohammed Al-Dabi peut faire prévaloir ses connaissances en matière de torture. C’est un orfèvre. Il peut aussi afficher sur sa carte de visite la chasse à l’ethnie Masalit et la mise sur pied d’une milice personnelle responsable de centaines de milliers de morts au Darfour. Les cadavres au milieu du désert, c’est lui. Les champs en feu, le bétail abattu, les hommes valides exécutés, les familles en fuite, c’est toujours lui. Des qualités essentielles pour « enquêter » en Syrie.

Et puis, il y a son patron, le sinistre Omar Al-Bachir. Lui, ses exploits dans le domaine de l’humain atteignent des sommets à tel point qu’il est recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour « génocide » et « crimes contre l’humanité » au Darfour. Omar a passé son week-end à Tripoli, le dernier endroit où il faut se montrer en évitant les balles des différentes factions. Il a été chaleureusement accueilli par Moustafa Abdeljalil, le chef du conseil national de transition libyen, agent de la CIA, installé au pouvoir par Sarkozy et Obama et qui préfère donner la priorité pétrolifère à ses protecteurs US plutôt qu’à ses amis parisiens. Aucune reconnaissance.

La chute du régime de Kadhafi est « le meilleur cadeau jamais offert au Soudan », a déclaré Omar Al-Bachir en débarquant à Tripoli. Sacré Omar : il aurait demandé à son interlocuteur de transmettre ses félicitations à la  France, à son président et à son ministre des « Affaires étrangères », le tonitruant… Bernard Henri-Lévy.

José Fort

L’Humanité Cactus du 12/1/ 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Roquet 14/01/2012 09:10

Il aurait aussi pu faire transmettre ses félicitations à Jean-Luc Mélenchon pour avoir demandé l'intervention de l'OTAN en Libye. Roquet

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens