Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 16:58

 

 

Au lendemain de l’élection de Barack Obama, je dînais avec quelques amis latino-américains à qui je faisais part de ma joie d’être enfin débarrassé du sinistre Bush. Dans mon élan enthousiaste, je voyais poindre à l’horizon une nouvelle politique extérieure nord-américaine respectueuse de la souveraineté des peuples. Mes interlocuteurs éclatèrent de rire puis me regardèrent avec compassion, presque avec tristesse : tant d’années passées au contact de l’Amérique latine pour en arriver là !

J’avoue l’égarement. Depuis l’accession de Barack Obama, rien n’a changé dans les affaires du monde. Où plutôt, tout s’est aggravé. Pour se limiter à l’Amérique latine, qu’a fait Obama? Il n’a pas tenu sa promesse de fermer la prison de Guantanamo. Il a soutenu le putsch au Honduras, la tentative de coup d’Etat en Equateur, augmenter les crédits en faveur de la CIA et des groupes terroristes contre révolutionnaires latino–américains. Il refuse de libérer les patriotes cubains scandaleusement emprisonnés aux Etats-Unis.

L’Empire reste l’Empire comme en témoigne une révélation donnant à voir sur l’ingérence US dans les affaires intérieures du Venezuela. Au mois d’octobre prochain, aura lieu dans ce pays l’élection présidentielle. Le sortant, Hugo Chavez, aura à affronter le candidat de la prétendue « table de l’unité démocratique » (MUD), Henrique  Capriles Radonski. Jusque là tout est normal. Mais voilà qu’une indiscrétion indique que le secrétaire d’Etat nord-américain pour l’Amérique latine, Kevin Whitaker, a récemment rencontré deux dirigeants de la MUD pour confirmer l’aide financière de Washington avec en échange l’engagement, en cas de victoire électorale, de décréter un embargo pétrolier contre Cuba, l’arrêt de tous les programmes de coopération avec la Grande Ile et le démantèlement de l’Alliance Bolivarienne pour les peuples d’Amérique (ALBA).

J’ai revu mes copains latinos. Magnanimes, ils ne m’ont pas rappelé l’égarement d’un moment.

José Fort

L’Humanité Cactus 15 mars 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens