Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 03:13

Sacré Dominique Strauss-Kahn. On le donnait disparu des radars politiques, économiques, people, bref, mort et enterré. C’est mal connaître le personnage. DSK a mille ressorts dans son sac. Il n’a pas été ministre socialiste de l’Economie et patron du FMI par la grâce de Sarkozy pour rien. L’autre soir sur CNN, il a commencé à régler son problème d’image. Désormais, il se consacre aux affaires sérieuses :

l’argent. L’homme des banques n’a jamais quitté la maison mère.

DSK va entrer dans le conseil de surveillance de la Banque russe de développement des régions (BRDR), une institution financière contrôlée par le groupe pétrolier Rosneft. Il y figure en tant que représentant de la firme de conseil « Parnasse » du nom de sa société de « conseils, de conférences et d’informations dans les domaines économique, social, immobilier ». Pourquoi Parnasse ? Tel est le nom de la résidence des Muses dans la mythologie grecque et du nouveau quartier où réside l’ancien directeur général du FMI, le 14e arrondissement et Montparnasse. DSK aime mêler ses affaires à des références historiques et littéraires.

On l’a vu au bras d’une blonde sur les marches du Festival de Cannes tout bronzé. Il rentrait du Sud Soudan. Il venait de séjourner à Djouba pour inaugurer la National Crédit Bank où il disposera d’un siège au comité stratégique. L’ancien patron du FMI venant en aide de ce tout jeune pays qui a fait sécession de la République du Soudan après de longues années de guerre, deux millions de morts et des famines à répétition, pourrait laisser croire qu’après tant d’errements, DSK s’emploierait à faire du bien. Quand on gratte un peu, on s’aperçoit que sa nomination a été montée par la holding « Anarevka » (référence à « Un violon sur le toit) dont le siège social est installé au Luxembourg et spécialisée dans la gestion des patrimoines privés. Ses ramifications s’étendent en Belgique, à Monaco, en Israël, en Suisse et en Roumanie. Pourquoi la jeune République du Soudan Sud ? Le Nil blanc, ses nombreux affluents et le climat tropical peuvent transformer les terrains arides en une agriculture abondante avec des perspectives prometteuses dans le coton, les arachides, le sorgho, le blé… Surtout le pays regorge de pétrole, de minerai de fer, de cuivre, de zinc, d’argent et d’or. DSK a retrouvé la pêche. Il le montre, l’affiche, le proclame. Sans état d’âme. Avec ce genre de personnage, tout est possible. Y compris son retour en politique.

José Fort

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens