Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 10:26

Le refus de Paris d’accorder le droit de survol de l’avion d’Evo Morales risque de compliquer les relations entre la Bolivie et la France et plus généralement entre la flamboyante « patrie des droits de l’homme » et de nombreux pays d’Amérique du Sud et des Caraïbes. Le Quai d’Orsay s’étant limité à exprimer des « regrets » et refusant de présenter des excuses à la Bolivie pour un acte contraire à toutes les règles internationales, l’avenir prochain des relations de la France avec cette partie du monde ne se présente pas sous les meilleurs auspices politiques. Imaginez, un seul instant, que l’avion de l’émir du Qatar ait été interdit de survol du territoire français…

L’affaire dépasse les seuls aspects diplomatiques. Elle aura aussi des retombées économiques. Depuis le détournement de l’avion présidentiel bolivien, les groupes Bolloré et EADS ont dépêché des émissaires à La Paz pour tenter d’évaluer et si possible de limiter les dégâts. La Bolivie, outre ses réserves en gaz, dispose d'une richesse appelée à susciter d'immenses convoitises: le lithium. Ce métal mou et très léger permet de transporter d’énormes quantités d'énergie. Il est utilisé dans les batteries de téléphones portables et sera indispensable pour le développement de voitures électriques afin d'en augmenter l'autonomie. La demande de lithium pourrait croître de façon exponentielle.

La Bolivie a été qualifiée d'Arabie saoudite du lithium à cause du gisement qu'elle détient sous le salar (désert de sel) d'Uyuni (12.000 km2), dans le sud-ouest du pays. Bolloré, promoteur d'un modèle de voiture électrique baptisé Blue Car, négocie un accord de fourniture en Lithium avec La Paz. On comprend les inquiétudes du groupe

Au mois de mars dernier, Evo Morales a effectué une « visite de travail » en France. A Toulouse, il a négocié l’achat de plusieurs Airbus et hélicoptères. On comprend la stupeur des dirigeants de EADS. Evo Morales a terminé son séjour dans le bureau de François Hollande à l’Elysée. Des projets concernant le métro et la géothermie ont été évoqués. On comprend aussi l’abattement des responsables chargés de monter ces projets. La politique du PS d’alignement sur l’impérialisme US, une vieille tradition toujours respectée, se paye souvent cash.

José Fort

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens