Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 15:15

Faudra-t-il encore longtemps pleurer les victimes du terrorisme? Ecrire les mêmes mots de dégoût, de colère, de tristesse? Prononcer les mêmes discours? Suivre les mêmes émissions spéciales rabâchant les mêmes infos provoquant le phénomène de mimétisme chez des déséquilibrés? Entendre des commentaires insipides? Organiser des cérémonies sans lendemain?
 

Combattre les intégristes assassins, les mettre hors d'état de nuire est une priorité. Mais est-ce seulement ainsi qu'il faut agir? Les seuls Etats-Unis ont dépensé 17 milliards de dollars en bombardements et actions militaires diverses dans la région au titre de combats entre les djihadistes. Combien les Européens? Pour quel résultat? Ces sommes colossales n'aurait-elles pas été mieux utilisées pour l'éducation, la santé et la sécurité des populations asséchant ainsi le terreau dont se nourrit le terrorisme ?

Voir les commentaires

Repost 0
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 08:41

Venezuela : plus les jours passent…

 

 

Plus les jours passent, plus les menaces nord-américaines et celles de leurs relais locaux s'accumulent sur le Venezuela dont - faut-il le rappeler- le président a été élu par une majorité d'électeurs, plus je pense qu'il faut tout faire pour éviter le renouvellement de l'expérience chilienne. Jusqu'au bout le président Allende a joué la carte institutionnelle. Jusqu'au bout, il a cru en la bonne foi du chef de armées, le sinistre Pinochet. Jusqu'au bout, il a cru que les Etats-Unis n'interviendraient pas. Jusqu'au bout, il cru que la solidarité internationale se manifesterait pour éviter le putsch. Jusqu'au bout, avec en fin de parcours, le coup d'Etat, la répression, des milliers de morts et de disparus, le pays plongé pendant des décennies dans la terreur fasciste. L'heure n'est pas (et de quel droit en France?) de regretter des " erreurs" ou des " dérives" du gouvernement Maduro. L'heure est à dire haut et fort  « non » à une possible intervention impérialiste, « non » à une oligarchie revancharde et « oui » à la solidarité sans réserve avec les progressistes vénézuéliens qui ont commis le « crime » de s'inscrire dans une autre perspective que la voie de l'exploitation et de l'abandon de la souveraineté nationale.

 

José Fort.

 

Voir les commentaires

Repost 0
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 20:31

Venezuela : la grande manip

 

 

 

 

Un peu plus de 8 millions de Vénézuéliens ont voté dimanche en faveur d’une Assemblée constituante  malgré la violence déclenchée par une opposition puissante disposant de moyens considérables financiers et médiatiques soutenue par le gouvernement des Etats-Unis et la CIA. Un succès pour le mouvement populaire et progressiste vénézuélien.

 

En France et plus généralement en Europe, la tendance médiatique est à l’acharnement contre le pouvoir en place à Caracas en procédant à une manipulation de l’information. Les images des manifestations de la dite « opposition » qui se traduisent généralement par des scènes de guerre sont largement diffusées alors que les rassemblements chavistes sont passés sous silence. On évoque plus de cent morts depuis le début des affrontements en oubliant de préciser que des candidats à la constituante et des militants chavistes ont été assassinés tandis que les forces de l’ordre  ont enregistré nombre de morts et de blessés. Les médias des Bolloré, Drahi, Lagardère et ceux du «  service public » ont choisi leur camp : celui de l’extrême droite vénézuélienne.

Ils rejoignent ainsi les pires forces réactionnaires du continent latino américain dans des pays qui osent remettre en cause le verdict des urnes vénézuéliennes alors que ces mêmes pays se distinguent par la corruption, le népotisme et les atteintes aux droits de l’homme. Je veux parler du Mexique, du Pérou, de Panama, de l’Argentine et de la Colombie.

 

Ce n’est pas au Venezuela  que 45 étudiants ont été assassinés sans aucune suite judiciaire, que les fosses communes débordent d’hommes et de femmes martyrisés, que la misère et l’analphabétisme sévit dans tout le pays, mais au Mexique.

 

Ce n’est pas au Venezuela que le rapport 2017 d’Amnesty  relève la multiplication de violences contre les femmes et les populations indigènes, que l’armée et la police s’illustrent par des opérations répressives dans le villages éloignés de la capitale, mais au Pérou.

 

Ce n’est pas au Venezuela que la finance internationale camoufle ses méfaits, mais au Panama.

 

Ce n’est pas au Venezuela que le pouvoir s’attaque aux grands mères des disparus durant la dictature, que la répression s’abat sur le mouvement ouvrier mais en Argentine.

 

Ce n’est pas au Venezuela que des centaines d’opposants politique restent toujours emprisonnés malgré des «  accords de paix », que des militants de gauche sont assassinés mais en Colombie.

 

Le Venezuela n’a pas de leçon à recevoir de ces régimes corrompus et fascisants. Son peuple doit dans la paix enfin retrouvée surmonter lui et lui seul l’épreuve en cours.

 

José Fort

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Repost 0
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 20:30

Emission spéciale sur Radio Web Arts Mada

 

Mardi 8 août de 19h à 20h

 

Venezuela, d’autres voix

 

Avec en direct

 

Pierre Barbancey, grand reporter, envoyé spécial de «  l’Humanité » à Caracas.

 

Jean Ortiz, universitaire, journaliste, spécialiste de l’Amérique latine. Vient de faire paraître « Vive le Che »

 

Bassirou Diara, homme politique malien, journaliste, la voix de l’Afrique, depuis Niamey

 

Et José Fort, journaliste

 

Radio Arts Mada sur un simple clip internet.

 

Voir les commentaires

Repost 0
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 20:29

Similitude

 

La situation au Venezuela me rappelle l'avant coup d'Etat au Chili: sabotage de l'économie, assassinats de militants, grève des camionneurs, manif de casseroles dans les quartiers chics de Santiago, campagne médiatique (au Chili, El Mercurio) et en France sur le thème de la "dictature" de gauche d'Allende. Ajoutez à cela, l'intervention criminelle des Etats-Unis. Nous connaissons le résultat: la dictature de Pinochet et des milliers de morts et disparus. Avant de porter appréciation sur la crise vénézuélienne, certains feraient bien de réfléchir un instant à ce qui s'est passé au Chili puis plus tard en Argentine et dans d'autres pays latino américains.

 

José Fort

 

Voir les commentaires

Repost 0
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 18:27
Repost 0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 18:28

Macron, tout va très bien…

 

(Ma chronique sur Radio Arts-Mada tous les lundi en direct à 19h)

 

 

 

Les pages glacées des magazines et les commentaires médiatiques complaisants frisant la lècheculterie, n’arriveront pas longtemps à camoufler la réalité : Macron et son équipe ne vont pas aussi bien qu’on veut le dire.

 

Ils avaient (Macron et son Premier ministre dont je n’arrive pas à me souvenir le nom, tellement, il donne l’impression, malgré sa taille, de raser les murs),  ils avaient, disais-je, promis croix de bois, croix de fer si je mens je vais en enfer, la transparence, la fin des affaires, bref de l’honnêteté à tous les étages. Patatras. Une liste de justiciables potentiels et de « je suis du bon côté du manche bancaire, mais peut être pas pour très longtemps »  commence à s’écrire.

 

Bayrou et ses copines Sarnez et Goulard englués dans des combines européo-franco-modemiste, ont plié leurs ambitions ministérielles ; Ferrand, pris la main dans le pot de confiture finistéro-mutuello-familial, a été, vite fait, recasé à la tête du groupe « En marche » à l’Assemblée nationale ; Reste Pénicaud, la ministre du Travail ou plutôt la ministre en charge de la casse des conquêtes sociales : cette dame a violé la loi, il y  un an, en magouillant le financement d’un voyage à las Vegas pour son candidat à l’élection présidentielle, le jeune et déjà vieux Chouchou Ier. Et puis, il y a le sémillant Hulot qui annonce plein de choses mais pour 2040, avec pour tout de suite afin de préserver la couche d’ozone la hausse du gaz, de l’électricité et de quelques autres secteurs relevant du service public. En passant, on découvre que l’ancien de TF1 dispose d’un bon pactole en banque et ailleurs. Comme quoi, l’environnement çà peut rapporter gros.

 

Et puis, il y a eu la prestation royale de Versailles, la mascarade du Palais Bourbon résonnant des applaudissements organisés par un chauffeur de salle prétendant nous indiquer un début de « cap » économique. Là, nous avons été servi par cette nouvelle majorité en sièges de députés mais ultraminoritaire puisque ne représentant que 16% des Français inscrits sur les listes électorales.

 

On aurait pu espérer des mesures fortes contre la fraude fiscale qui fait perdre à la France 60 à 80 milliards d’euros par an. On aurait pu croire en la volonté de réduire les dividendes des actionnaires, les derniers chiffres officiels annonçant des résultats record en ce domaine. On aurait pu escompter un véritable contrôle des aides publiques aux entreprises. On aurait pu…

 

En fait, la cible c’est le peuple. Le fonctionnaire dont le point d’indice sera bloqué ; les 120.000 postes supprimés d’ici cinq ans avec pour conséquences moins d’infirmières, moins d’enseignants, moins de policiers ; le retraité qui subira une hausse de la CSG ; le salarié soumis à plus de flexibilité au nom de la « liberté » d’entreprise. Pendant ce temps-là, rassurez-vous : l’impôt sur la grande fortune (ISF) sera réduit avant de disparaître. On comprendra aisément  la satisfaction affichée par M. Gattaz, le chef du Medef. Ce qu’il avait commencé à obtenir du temps de Hollande et Valls lui tombe totalement dans le bec sans coup férir : rien que pour cette semaine, une loi sur le travail XXL  en faveur du patronat, la pénibilité du travail «  trop compliquée » à quantifier réduite au minimum…

 

 

Au début de cette chronique, j’affirmais que Macron et son équipe n’allaient pas aussi bien qu’on voulait le dire. Je maintiens. Les derniers sondages indiquent que 54% Français ne tombent pas dans le panneau et se déclarent hostiles au «  cap » économique fixé par Macron et Philippe (tiens, j’ai retrouvé son nom). Précision utile : cette enquête d’opinion n’est pas le résultat obtenu par des cégéto-anarco-gaucho. Elle a été réalisée par «  Le Figaro » et «  France Info ». Comme quoi, il y a des moments où celui qui tente de voir plus loin doit baisser les yeux pour mieux s’imprégner de la vérité.

 

La chanson «  Tout va très bien madame la marquise » me semble correspondre au moment. Ecoutons-la

 

José Fort

 

 

 

 

 

 

J’ai répondu à deux questions

 

A propos du sommet du G20 à Hambourg

 

 

Un mot d’abord sur les manifestations contre le G20. Certains ne retiennent que la violence survenue dans la deuxième ville allemande et le plus important port du pays. Or ce sont des dizaines de milliers de manifestants pacifiques qui ont voulu affirmer leur opposition aux politiques ultralibérales menées par les principales puissances mondiales. Un ami qui se trouvait à Hambourg témoigne : je le cite 

 

 

« Les manifestations contre le G20 n'ont rien à voir avec les bandes des "blacks blocks" qui ont semé la violence dans les rues de Hambourg. Ce sont les mêmes qu'on retrouve à Paris lors des manifestations syndicales. Ils sont arrivés deux jours avant  en provenance de toute l'Europe et campaient dans les squats d'Altona... Le marché aux poissons juste devant les maisons était bourré de caravanes de ces voyous. Je ne comprends pas pourquoi la police les a laissé s’installer.  On va les revoir à Paris à l'automne dans le style « indignation des travailleurs » à propos de la loi sur le travail… »

Quant au sommet, un texte  final alambiqué, les Etats-Unis de M. Trump figés dans des positions extrémistes sur le climat et les échanges. Bref, un tel déploiement pour un petit et ridicule résultat.

 

A propos de Trump

 

Vous connaissez son goût pour les tweets. Ses sorties frisant souvent la bêtise. Saviez-vous que c’était aussi un «  faut pas trop pousser » ? Tous les weekend, il part dans sa propriété en Floride. Sur 164 jours au pouvoir, selon le dernier décompte officiel, il a passé 35 jours en vacances. Aux Etats-Unis, les entreprises accordent entre une à deux semaines de congé par an à leurs employés.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Repost 0
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 13:56

Chapeau bas et lucide

 

Simone Veil est décédée. Chapeau bas à cette Dame, ancienne déportée qui a souffert dans sa chair l'horreur du nazisme. Chapeau bas à cette grande Dame qui contre son camp et grâce aux forces éclairées a pu faire voter la loi sur l'IVG. Chapeau bas, tout en restant lucide et en ne sombrant pas dans la déification béate. Simone Veil était aussi une femme de droite, anticommuniste et fidèle à ses engagements de classe

Voir les commentaires

Repost 0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 07:17

Chouchou 1er et Philippe II

 

(Ma chronique sur Radio Arts Mada tous les lundi en direct à 19h)

 

 

Avez-vous remarqué la nouvelle marotte médiatique ? Après avoir affublé Macron d’un maniéré Chouchou 1er, les commentaires sur le nouveau gouvernement regorgeaient de  « Philippe II ». Chouchou n’inspire pas grand chose à part peut-être un film de seconde main. En revanche, Philippe II nous rappelle des cours d’Histoire de notre jeunesse.

Tenez par exemple.

Philippe II d’Espagne était le fils aîné e Charles Quint, roi d’Espagne, de Naples, de Sicile, archiduc d’Autriche, duc de Milan et prince souverain des Pays-Bas. Avec en prime, du fait de son mariage avec Marie Tudor, roi d’Angleterre de 1554 à 1558. Sa fin de règne marquée par la non-maitrise des conflits politiques s’avéra désastreuse.

Il y a eu aussi Philippe II de Macédoine. Il est mort assassiné en 336 avant J-C.

 

Il y a eu aussi, pour ce qui nous concerne directement, Philippe II dit Auguste qui, selon les gazettes, était un grand manipulateur d’hommes mais avait quelques problèmes, dit-on, avec les femmes. Un long règne marqué déjà par un goût de la politique spectacle jusque lors de ses obsèques.

 

 

Pourquoi ce rappel ? La déferlante cette semaine sur « le gouvernement Philippe II »,  peut prêter à sourire. Je ne souhaite évidemment pas à Edouard le sort de Philippe II de Macédoine. Mais il y a des rapprochements saisissants.

 

Philippe, pardon M. le Premier ministre Edouard Philippe, qui n’a pas eu un mot après la mort la semaine dernière du grand mathématicien et membre de l’Académie des sciences, Jean-Pierre Kahane, aimait annoncer il n’y a pas si longtemps «  la fin de la lutte des classes » et la «  force du rassemblement autour de Macron ». En l’invitant à la réflexion, nous lui proposons la lecture d’un extrait de l’article «  Eloge de la simplicité » écrit par Jean-Pierre Kahane pour la revue «  Progressistes ». Je le cite :

 

« La lutte des classes est le moteur de l’histoire. Est-ce une simplification correcte? Fausse? Dangereuse? Une trahison de la nature même de l’histoire? Tout peut se soutenir et a été soutenu. D’ailleurs, il y a vingt ans, Marx était mort, seuls quelques attardés parlaient de la lutte des classes puisque le capitalisme avait gagné la mise… et pour toujours. Aujourd’hui Marx revient, mais l’histoire de notre temps apparaît bien trop complexe pour être analysée à partir du seul moteur de la lutte des classes. Quid de demain ? On voit déjà apparaître comme des évidences la solidarité de classe de ceux qui possèdent, outre les moyens de production et d’échange, l’ensemble des systèmes d’information et de communication. On voit, en France même, se développer une justice de classe au bénéfice de la classe dominante. La conscience de classe est soigneusement entretenue dans la classe dominante, elle est en attente de constitution dans l’ensemble des salariés et des exploités. »

 

Philippe II et Chouchou 1er  vont appliquer la voie tracée par le CAC40 et les milliardaires propriétaires-dictateurs des médias. Reste pour nous à rendre  véritable ce que souhaitait Jean-Pierre Kahane lorsqu’il écrivait que «  la lutte des classes est en attente parmi les exploités. »

 

Puisque nous avons largement évoqué Philippe II, voici Katerine Philippe  répondant à une enfant. Ne ratez pas la fin.

 

José Fort

 

 

Voir les commentaires

Repost 0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 07:16
Repost 0

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens