Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 11:53

La raclée prise par la droite espagnole et la percée des forces alternatives de gauche provoquent une joie non dissimulée. Mais on aurait tort d'aller trop vite dans les conclusions. La droite même en déconfiture arrive en tête des suffrages tandis que le PSOE recule très légèrement. Les forces alternatives de gauche réussissent leur score grâce à la mobilisation des quartiers populaires des grandes villes et le report des voix traditionnelles de Izquierda Unida. Pour gouverner dans plusieurs villes et régions, Podemos et les socialistes devront composer.

Repost 0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 12:43

Y a pas de mal à se faire plaisir. Les deux " dissidents" cubains patentés en résidence en France (Jacobo Machover et Zoe Valdez) sont en rage. La raison? Le voyage de Hollande à Cuba. Le premier présenté comme « expert » n' a jamais mis les pieds dans la grande Ile depuis le début des années 1960. Quant à la seconde, après avoir bénéficié des avantages du pouvoir, elle crache sur ce qu'elle a adoré hier. Pourquoi cette rage? Tous les deux voient fondre leur fonds de commerce. Rien de plus, rien de moins.

Repost 0
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 08:34

On nous le disait depuis plusieurs jours : la matinale de lundi matin depuis Cuba sur France Inter sera « exceptionnelle ». Ah, bon. Deux ou trois reportages réchauffés, un moment musical déjà dépassé, un dissidente arrêtée il y a plusieurs mois entourée d’une escouade de journalistes place de la Révolution comme si cela ne se produirait pas de la même manière sous l’Arc de Triomphe, un entretien avec un ancien dirigeant cubain enregistré trois jours avant, un commentaire géostratégique qui aurait pu être commis à Oulan Bator, un excellent chanteur cubain que l’on peut voir et entendre régulièrement à Paris. Un tel déplacement de matériel et de journalistes pour ça ! Les anciens correspondants à La Havane de toutes tendances confondues doivent bien se marrer

Repost 0
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 14:48

"Pas rancunier", Poutine. Tel est le commentaire de la plupart des médias après le discours prononcé samedi matin à Moscou par le chef de l’Etat russe à l’occasion du 70 anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale. Ces brillants commentateurs n'ont pas compris que lorsque Poutine affirme à juste titre que c'est la prise de Berlin par les Soviétiques qui a mis fin au régime nazi et, en passant, salue la "contribution" des autres, la seule "contribution", en vérité il limite la participation des occidentaux à la guerre. Des imbéciles à manger du foin qui vont encore se distinguer dimanche et lundi sur Cuba.

Repost 0
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 11:28

Coups de clairon à l'annonce des ventes d'avions Rafale alors que des longs courriers d'Air France vont être supprimés tandis que radios et télés distillent l'idée que le 1er mai porte atteinte à l'économie et aux entreprises avec en passant des commentaires méprisants sur les syndicats. D'un côté, le choix de la guerre face au prestige de l'aviation civile, de l'autre l'alignement sur le Medef face au mouvement social. Symbole d'un président, d'un gouvernement et des médias à la botte.

Repost 0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 13:32

Mme Agnès Saal vient d'être licenciée de l'INA pour ses notes de taxis, 41.000 euros en dix mois. Elle a occupé des responsabilités dans plusieurs cabinets ministériels et est officier de l'Ordre national du mérite, officier de la Légion d'honneur et commandeur des Arts et des lettres. Sans rire.

Repost 0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 13:28

Compte tenu de la gravité de la situation à Baltimore (USA), proposition est faite pour qu'une commission cubano-venezuelienne " Défense des droits de l'homme" se transporte d'urgence vers cette ville nord-américaine. Une fois sur place, elle pourrait prolonger son enquête sur les affaires concernant les dizaines de jeunes noirs abattus par la police dans diverses villes du pays au cours des dernières semaines.

Repost 0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 08:58

L'insulte faite par François Hollande aux communistes ne répond pas seulement à l'inclination naturelle anti communiste des héritiers de la SFIO. Elle constitue une étape dans la reconstruction politique voulue par Hollande, Valls et l'actuelle direction du PS : le bipartisme à l'américaine avec l'autodestruction du PS et l'émergence d'un parti " démocrate" face au parti "républicain" de Sarkozy. Avec aussi un pari: l'affaiblissement de la droite traditionnelle grâce à un FN suffisamment fort et l'effacement des communistes. Hollande, Valls et leurs copains jouent avec le feu au risque de plonger la France dans le chaos. Pour des raisons de salut de la nation en danger, il faut les mettre dehors.

Repost 0
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 10:42

Un article publié dans l’Humanité du 14 avril

L’écrivain et journaliste uruguayen Eduardo Galeano est mort lundi à 74 ans des suites d’un cancer au poumon à Montevideo. L’Amérique latine perd un de ses plus prestigieux écrivains, un combattant anti impérialiste de toujours, acteur militant de la solidarité avec les luttes libératrices menées sur le continent. De Montevideo où il est né et où il a été rédacteur en chef de la revue « Marcha », à Buenos Aires où il a fondé et dirigé la revue « Crisis », de La Havane où il affichait son soutien à la révolution cubaine, à Caracas où il avait lié amitié avec l’ancien président Hugo Chavez, la disparition de Galeano a provoqué une vive émotion. Emissions spéciales sur les radios et les télévisions, déclarations officielles et d’organisations populaires se sont multipliées lundi dans la plupart des capitales du continent sud-américain.

La joie de raconter d’Eduardo Galeano ne s’est jamais démentie. Il s’est frotté à différents genres littéraires passant de la narration à l’essai, de la poésie à la chronique rapportant les voix de l’âme et de la rue offrant ainsi une vision de la réalité et de la mémoire. « Les Veines ouvertes de l’Amérique latine » a marqué son œuvre. Paru en 1971 en espagnol puis traduit dans une vingtaine de langues, « Les veines ouvertes de l’Amérique latine », est un réquisitoire contre l’exploitation du continent. « Je n’ai pas eu la chance de connaître Shéhérazade, je n’ai pas appris l’art de la narration dans les palais de Bagdad, mes universités ont été les vieux cafés de Montevideo », confiait-il. Cet ouvrage est une référence pour tous ceux qui souhaitent comprendre l’histoire et l’actualité de ce continent. Son point de départ est une énigme : pourquoi cette terre si richement dotée par la nature a-t-elle été si peu favorisée sur le plan social et politique. Un livre aussi palpitant qu’un roman policier qui raconte le pillage du continent latino-américain d’abord par les Espagnols et les Portugais puis par l’Occident en général et les Etats-Unis en particulier. Lors du sommet des Amériques à Trinidad-et-Tobago, en 2009, Hugo Chavez avait offert un exemplaire de ce livre à Barack Obama: « En lisant ce livre, vous comprendrez mieux la réalité de nos pays », avait-il lancé au président des Etats-Unis.

Pourchassé par la dictature, emprisonné, Eduardo Galeano avait été obligé de quitter son pays en 1973. Douze ans d’exil avant un retour à Montevideo salué par de chaleureuses manifestations populaires. Outre « Les Veines ouvertes de l’Amérique latine » (Plon, 1999), plusieurs de ses ouvrages ont été publiés en français.

Eduardo Galeano affirmait : « Ma seule fonction est d’essayer de mettre à jour une réalité masquée, de parler de ce que nous voyons et de ce qui reste caché. Aucune formule magique ne nous permettra de changer la réalité si nous ne commençons pas par la voir telle qu’elle est. » Et il ajoutait pince sans rire : « Nous tous, les Uruguayens, nous naissons en criant « but » ! C’est pour cela qu’il y a tant de bruit dans les maternités. »

José Fort

Repost 0
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 07:08

Après Cohen de France Inter voici Giesberg à la télé hier soir déchirant sa carte de presse protestant contre la " paperasse" à fournir. Giesberg est un retraité actif mais un retraité quand même de la profession. A ce titre, il a droit à vie à une carte de presse. Il s'insurge contre la "paperasse" demandée alors qu'il suffit de fournir des attestations (comme c'est normal) de ses employeurs, deux photos d'identité et un chèque d'un peu moins de 50 euros. Ah, j'oubliais, il faut fournir aussi un extrait de son casier judiciaire.

PS. Il y a quelques semaines, sous un prétexte fallacieux, Patrick Cohen a déchiré lui aussi sa carte de presse. Celle de 2014.

Repost 0

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens