Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 17:23

 

 

Deux événements ont marqué ces derniers jours la campagne électorale nord-américaine: un jeu à boire et le mouvement déclenché par les moustachus.

Le jeu à boire est lancé dès que Barack Obama parle en public. Chaque fois que le président sortant prononce des mots ou expressions définis à l’avance, les joueurs peuvent boire une, deux gorgées d’un liquide alcoolisé, parfois plus. Cette année, pour boire cul sec, les mots prononcés  doivent être : « changement», «chômage»,«retraite» et «santé». Si  Obama déclare: «Je suis très clair» ou «ne vous méprenez pas », les joueurs ne boivent qu’une gorgée de leur verre.

Au lendemain de leur première soirée arrosée, des étudiants ont annoncé solennellement qu’ils rejoignaient les moustachus américains mobilisés pour des réductions d'impôts. Selon le très honorable Institut américain de la Moustache (AMI, 20.000 adhérents revendiqués), une baisse fiscale de 250 dollars s’impose pour « frais d'entretien de moustache » (cire, teintures, brosses spécialisées). L’Association estime que le « mépris » de l’Administration à leur égard relève d’une « vraie discrimination contre les moustachus et barbus dans l'histoire américaine ». « Gouvernement et pilosité n'ont pas souvent fait bon ménage » aux Etats-Unis, affirme l’association, précisant qu’il n'y a jamais eu que neuf présidents (sur 43) américains barbus ou moustachus et aucun depuis William Taft (1909-1913) alors que les élus aujourd'hui, barbus ou moustachus, ne sont que 34 à la Chambre des représentants et un seul au Sénat.

A part cela quoi de neuf dans la campagne électorale US ? Obama aurait pris la tête des sondages malgré le désamour d’une partie des couches moyennes tandis que le mormon Romney  affiche à longueur de spots télévisés sa feuille d’imposition. J’oubliais, mais c’est bien entendu un détail par rapport aux informations de première importance citées plus haut, que près de 50% des électeurs nord-américains affirment qu’ils n’iront pas voter.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Articles Récents

Liens